Qui choisis-tu d’être face aux incontournables défis et problèmes de ton existence? 

Je vais m’en rappeler toute ma vie. J’ai 12 ans et je suis un bon joueur de baseball. J’ai la chance de jouer dans les équipes élites, AA et même AAA une année. Je suis surtout reconnu pour mon jeu défensif comme voltigeur de centre. J’attrape à peu près toutes les balles frappées vers moi. Et au bâton je frappe 1er ou 2e, soit dans les meilleurs de l’équipe. Un jour de match en finale de tournoi à Trois-Rivières, c’est 0 à 0 et nous sommes à la dernière manche. Notre dernière chance au bâton. Le lanceur adverse est tout simplement phénoménal. Aucun de nos joueurs ne parvient à frapper sa balle, trop rapide et trop précise. Si vous connaissez le baseball, c’est 1,2,3 « out » à chaque fois. Je suis allé au bâton 3 fois à date. 3 retraits. Incapable de même frôler ses lancers… 

Et là je m’apprête à y retourner… Mais avant, par hasard, je dis à mon coach : « Câline, y est trop « hot » le lanceur… » Et mon coach, du tac au tac, me répond : « Ça mon grand, c’est dans ta tête… ». Un peu surpris de sa réponse, je me dirige vers le marbre en manque complet de confiance. Premier lancer, balle. Deuxième lancer, je m’élance complètement dans le vide. 1 balle 1 prise. Et sans trop savoir pourquoi, à ce moment précis j’ai un déclic dans ma tête. Je me retire du marbre quelques secondes feignant un ajustement de mes gants. Mais en réalité, je suis en train de changer mon état d’esprit. Je commence à me répéter que je vais toucher à cette satanée balle. Que je peux le faire. Que je suis « meilleur » que lui. Tout simplement. Et là, toute ma posture de frappeur a changée. Épaules relevées, tête haute, léger sourire, bref une posture de haute confiance. Et il s’est passé quelque chose. Juste avant le lancer, le lanceur a croisé mon regard, juste quelques secondes. Et à ce moment précis, c’est comme si je lui avais dit : « T’as aucune chance, c’est mon tour. Je vais toucher à ta balle. » Je suis comme dans une bulle de confiance, une posture que je n’avais pas connue encore. Je me répète « touche la balle, touche la balle, … »

Il s’installe et effectue son lancer. 2e balle, complètement à l’extérieure. 2 balles, 1 prise. Je parviens à rester focus, dans le même état d’esprit. Arrive son 4e lancer, ma foi, très bien placé pour un contact. Je m’élance et boum, la balle se dirige loin au champ centre droit! Très loin même, derrières les voltigeurs! Je démarre ma course et voit la balle percuter la clôture du champ, à 4 ou 5 pieds d’un coup de circuit! Je cours de toutes mes forces. Premier but, deuxième but, troisième but… mon coach au 3e but me fait signe de rester debout et d’arrêter là… Ce que je ressens à ce moment est très difficile à décrire. Un mélange de surprise, fierté, joie, confiance. Le prochain frappeur de mon équipe jubile et je lui crie : « Fais juste toucher à la balle! » Mais le vrai message que je lui lançait, c’était : « C’est possible ». Et comme de fait, il a frappé un roulant entre le 1er et 2e but, ce qui m’a permis de glisser sauf au marbre. Victoire, 1-0!

Au moment d’écrire ces lignes, cette anecdote remonte à 42 ans, mais j’en revis encore l’émotion, comme si c’était hier. Pourquoi? Parce qu’une difficulté, un problème, un défi, m’a donné la chance de vivre ce moment épique, gravé à jamais dans ma mémoire. Vois-tu pourquoi tu dois, dès maintenant, apprendre à accueillir et honorer tes difficultés, problèmes et défis?

Carpe Diem!

Benoît Jacques, M.Sc.Adm.
Conférencier et coach d’affaires Certifié A.C.C. en Haute Performance
International Coaching Federation
Fondateur de l’Académie Haute Performance

Masterclass gratuite, disponible immédiatement!

"COMMENT DEVENIR UNE MACHINE DE GUERRE QUI RÉUSSIT TOUS SES PROJETS!"

BONUS

En t'inscrivant tu recevras tout de suite gratuitement mon ebook:
"Devenir performant: 5 habitudes pour y arriver!"

Tu y es presque ☑

Juste saisir ici ton prénom et ta meilleure adresse courriel, et c'est parti !

Pas le droit de manquer ça...

You have Successfully Subscribed!